mammouth la Madeleine


mammouth la Madeleine

En stock

55,00
Le prix affiché est exempt de TVA et il comprend les frais de livraison.


Mammouth gravé sur ivoire (défense) de mammouth du gisement de la Madeleine 24. Copie en résine  (MMDP 71)

Conservé dans la Galerie de Paléontologie du Muséum national d'Histoire naturelle (Paris), le mammouth gravé sur ivoire de la Madeleine mesure 24,8 cm de long, 10,6 cm de large et 1,8 cm d'épaisseur. L'animal, représenté sur une squame d'ivoire de mammouth, est dessiné dans une attitude massive mais dynamique. Particulièrement riche de détails et de réalisme, il constitue le premier portrait de mammouth connu, et le plus fidèle. Découverte en mai 1864, en présence d'Edouard Lartet et des paléontologues Edouard de Verneuil et Hugh Falconer, cette pièce d'une rare qualité artistique marque une étape décisive dans l'histoire des sciences. En effet, au 19e siècle, les témoignages fossiles de l'existence d'animaux disparus sont encore exceptionnels et leur coexistence avec les premiers hommes est l'objet d'un large débat. Edouard Lartet (1801- 1871) est un préhistorien et paléontologue français. Juriste, il se passionne pour la paléontologie et la géologie. Il fait plusieurs découvertes majeures en Périgord et dans le Gers, dont la mâchoire du premier grand singe fossile, le Pliopithèque qui remet en question les théories de Georges Cuvier. En 1860 ses fouilles en Dordogne contribuent à démontrer la contemporanéité de l'Homme avec des espèces animales disparues, prouvée dès 1851 par Jean-Baptiste Noulet. En 1863, il fouille avec l'Anglais Henry Christy certains des sites majeurs du Périgord, dont Le Moustier, Laugerie-Basse et La Madeleine. Dans ce dernier, la découverte d'objets gravés apporte une preuve décisive de l'existence d'un art préhistorique.

L’Abri de la Madeleine (Tursac, Dordogne) : Situé en pied de falaise, sur la rive droite de la Vézère, l'abri est un site d'importance pour la préhistoire C'est le site éponyme du Magdalénien (15 000 à 9 000 ans avant notre ère).

Copie moulage très fidèle de l’original La copie est exécutée sur les matrices d’origine de l'authentique, donc à l’échelle exacte.

Mobilier magdalénien montée sur socle chêne massif menuisé. Ce type de socle (Gamme Auguste) permet aux objets une amovibilité totale et peuvent être tenue en main pour être admirées.

La matière est de la résine acrylique enrichie à l’osséine pour redonner l’aspect ivoirine. La patine est étudiée pour être la plus fidèle possible à l’original découvert.

Attention ! Bon nombre de fausses patines et de mauvaises formes sont sur le marché !

Réplique vendue avec un dossier d'authentification + sa boite de transport + son socle gamme « Auguste » + frais de port compris =  55 € 

Enlèvement possible en nos ateliers à Saulges (53)sur réservation (se renseigner).

Pour contact Envoyer email :  contact@paleoscope.com      www.paleoscope.com

Duplication même partielle interdite: Tous nos objets sont protégés par Copyrigth © I.N.P.I. 2014

Parcourir cette catégorie : MOBILIER ANIMALIER