VENUS LAUSSEL la Carte à Jouer


VENUS LAUSSEL la Carte à Jouer

En stock

345,00
Le prix affiché est exempt de TVA et il comprend les frais de livraison.


Vénus de LAUSSEL dite "La Carte à Jouer" Dordogne Périgord Vénus N° MVDP12. 

Périgordien I à III.  Gravettien 30 à 22 000 ans BP.  Abri de Laussel face au château de Commarque tout près de l'abri préhistorique de Cap Blanc. Les Eyzies 24.

Vénus de Laussel,  La femme dite ''La Carte à Jouer''  bas-relief sculpté sur calcaire, Sireuil 24   L'original est conservé au musée d’Aquitaine  à Bordeaux.

Une représentation unique dont les interprétations sont nombreuses : deux femmes imbriquées comme pour la reine dans un jeu de carte, une femme qui enfante... une femme qui se regarde dans un miroir d'eau... C'est la première sculpture à avoir été retrouvée, avec la Vénus à la corne fin 1911.

CF photo qui relate le texte écrit par Mr Y. Coppens 1989 Ac des Inscriptions et Belles-Lettres.

Dim calcaire, 45 x 36 x 7 cm  (Ref : MVDP 11 )

Date de création : Gravettien   Collecte : Site : Laussel : Marquay

Original visible au Musée d’Aquitaine: calcaire gréseux Technique : SCULPTURE, Bas-relief   Original en calcaire.

Mesures : Longueur en cm 45 ; Largeur en cm 36 ; Epaisseur en cm 6    Collection antérieure : Lalanne, Gaston

Numéro d'inventaire : 61.3.323.

Description  (extrait de www.hominides.com) texte de Delluc et Delluc.
Les vénus sont exceptionnelles dans le monde souterrain, proprement dit. Les plus connues sont des sculptures gravettiennes en bas-relief et elles proviennent d'habitats sous abris rocheux. Elles sont frappées par une obésité gynoïde (de la ceinture pelvienne) et présentent un abdomen gravide et des seins ptosés : ce sont des femmes ayant déjà eu des grossesses et à nouveau enceintes.
Le site majeur est le grand abri de Laussel
(Marquay). C'est le plus connu des abris gravettiens
des environs des Eyzies. Il a livré trois femmes sculptées en bas-relief, vues de face, dites « Vénus». Les traits du visage sont absents. L'une d'elles, la célèbre « Vénus à la corne », est la plus caractéristique : c'est une multipare, à nouveau enceinte. Ses seins sont ptosés ; son pubis est dépourvu de fente vulvaire. Elle décorait un énorme bloc immeuble en limite d'un habitat gravettien sous abri. Les deux autres Vénus (la Vénus dite de Berlin et la Vénus à la tête quadrillée) ont à peu près le même aspect (Duhard, 1993)

Elles ont été trouvées dans le même habitat, en compagnie d'un bloc sculpté en bas-relief d'un humain, dit « le Chasseur » (c'est en fait plutôt une représentation de jeune fille), et d'un autre gravé de deux représentations humaines en carte à jouer (probablement une femme en train d'accoucher). D'autres objets rapportables à l'Aurignacien ou au Gravettien méritent d'être signalés: des petits blocs à figurations animales (grands herbivores, biche, mammouth à ligne ventrale en arche) ; six blocs vigoureusement gravés d'images vulvaires (dont deux cercles échancrés) et phalliques, plus ou moins schématisées; un bloc, sommairement épannelé et difficile à déchiffrer, décrit comme représentant un humain à tête et phallus dressé. Ces objets ont été découverts au cours de fouilles remontant au début du xx" siècle : il n'est pas possible de mieux préciser la datation de chacun d'eux (Delluc et Delluc, 1991 : p. 175-194).

Il fut découvert dans cet abri de 115 mètres au total 5 bas reliefs:

1 la vénus à la corne (1911);    2 Le Chasseur (1911);    3 la Tête quadrillée (1911);    4 la Carte à jouer (1911);    5 la Vénus de Berlin (1912). 

(tous les détails sur Hominidés.com)

Copie moulage certifié exact à l’original . La copie est exécutée à partir d'un Scan de la pièce d’origine authentique, donc à l’échelle exacte.

Cette vénus est montée sur socle chêne massif menuisé. Ce type de socle (Gamme Auguste) permet aux objets une amovibilité totale et peuvent être tenue en main pour être admirées.

La matière est de la résine acrylique enrichie par une charge calcaire ocré pour redonner l’aspect de grès coniacien des falaises du Périgord. La présentation du moulage est monolithique, donc comme un bloc de grès plein presque identique en poids à l'original. La patine est étudiée pour être la plus fidèle possible à l’original découvert. Attention ! Bon nombre de fausses patines et de mauvaises formes sont sur le marché.

Vénus vendue avec un dossier d'authentification + sa boite de transport + son socle gamme « Auguste » + frais de port compris =  345 € 

Enlèvement possible en nos ateliers à Saulges (53)sur réservation (se renseigner).

Pour contact Envoyer email :  contact@paleoscope.com      www.paleoscope.com

Duplication même partielle interdite: Tous nos objets sont protégés par Copyrigth © I.N.P.I. 2014

Parcourir cette catégorie : VENUS moulages