CRANE MEGANTHROPE palaeojavanicus Reproduction

En stock

325,00 / Pack(s)
Le prix affiché est exempt de TVA et il comprend les frais de livraison.


Moulage du crâne proto-hominidae de Sangiran -Île de JAVA-
Meganthropus palaeojavanicus reconstruction de Sangiran 31 par Tyler 1993
Datation : environ 1 million d’années
Order Primates Infra-order Simiiformes Great family Hominoidea Family Hominidae Subfamily Homininae

Cette reconstruction complète du crâne de Sangiran 31 fut réalisée par Tyler en 1993.

Meganthropus palaeojavanicus est une espèce éteinte appartenant à la famille des hominidés, dont les premiers fossiles ont été découverts en 1941 à Java (Indonésie) par le paléoanthropologue germano-néerlandais Gustav von Koenigswald. L'hypodigme de cette espèce inclut plusieurs fragments de mandibule et de crâne fossiles trouvés sur le site de Sangiran, près de Surakarta, dans la province de Java central.
Un fragment de mandibule de grande taille, noté Sangiran 6a, daté d'environ 1 million d'années, fut découvert en 1941 sur le site de Sangiran, à Java (Indonésie), par Gustav von Koenigswald. Retenu prisonnier par les Japonais durant la Seconde Guerre mondiale, il parvint néanmoins à envoyer un moulage de la mandibule au médecin anatomiste allemand Franz Weidenreich, qui fut frappé par sa taille, perçue comme la plus grande mandibule humanoïde connue jusqu'alors. Elle avait selon lui à peu près la même taille que celle d'un gorille, mais avec une forme différente. Franz Weidenreich décrivit le spécimen et créa l'espèce Meganthropus palaeojavanicus en 1944 à partir de ce seul fragment de mandibule. Au cours des décennies suivantes, plusieurs fossiles crâniens fragmentaires particulièrement robustes découverts à Sangiran ont été attribués à ce taxon par différents auteurs.
Sous l'influence de biologistes tels que le germano-américain Ernst Mayr, la tendance fut au cours de la deuxième moitié du XXe siècle de ramener la plupart des fossiles humains archaïques à un petit nombre d'espèces, et notamment de ranger tous les fossiles asiatiques sous l'appellation Homo erectus. Néanmoins, la taxonomie des spécimens les plus robustes de Sangiran demeurait incertaine, car certains paléoanthropologues les considéraient comme plus proches d'Homo habilis, voire comme une variété asiatique d'Australopithèque.
Une étude spécialisée codirigée par les chercheurs français Clément Zanolli et allemand Ottmar Kullmer, parue en 2019, conclut que le matériel fossile étudié appartiendrait en fait à une espèce éteinte de grand singe et non à une espèce humaine. Elle rétablit la validité du genre Meganthropus comme taxon distinct des genres contemporains Homo, Pongo, et Gigantopithecus. Cette étude avance que le genre Meganthropus n'appartiendrait pas à la sous-tribu des hominines, et trouve les affinités les plus proches avec le Lufengpithèque, un genre fossile découvert au Yunnan, dans le sud de la Chine, et aujourd'hui jugé plus proche des homininés que des ponginés.
D'abord attribués au genre Meganthropus, puis à l'espèce Homo erectus, puis de nouveau au genre Meganthropus, les fossiles de Méganthrope étaient encore en 2017, selon l'expression de Peter Bellwood, une « perpétuelle source d'inquiétude ».

Principaux fossiles
Les fossiles attribués à Meganthropus trouvés jusqu'à présent sont au total assez peu nombreux, et leur caractère fragmentaire a longtemps entretenu le doute sur leur attribution.
Trinil Les deux molaires trouvées en 1891-1892 à Trinil Arjuna 9
Arjuna 9, fragment de mandibule ayant conservé la seconde et la troisième molaires,
Sangiran 5 étude de 2019 dans l'hypodigme de Meganthropus4.
Meganthropus A / Sangiran 6a fragment de mandibule très robuste découvert en 1941 par Gustav von Koenigswald.
Meganthropus B / Sangiran 8 Cet autre fragment de mandibule fut décrit par Marks en 1953.
Meganthropus C / Sangiran 33 / BK 7905 Ce fragment de mandibule fut découvert en 1979Meganthropus D
Meganthropus I / Sangiran 27 Tyler décrivit ce spécimen comme un crâne presque complet mais écrasé, qui se situait dans la variabilité supposée de Meganthropus et en dehors de celle d'Homo erectus. Le spécimen avait de manière inhabituelle une double crête sagittale, qui se rejoignait presque au sommet du crâne, et une crête nucale très épaisse9,10.
Meganthropus II / Sangiran 31 Ce crâne partiel fut d'abord décrit par Sartono en 1982. Tyler parvint de son côté à la conclusion qu'il sortait de la variabilité d'Homo erectus. Le crâne était plus profond, plus bas, et plus large qu'aucun autre spécimen trouvé jusque-là. Il avait la même double crête sagittale que le fossile précédent, avec un volume endocrânien d'environ 800 à 1000 cm3. Dans cette configuration, les muscles temporaux montent jusqu'au sommet du crâne où ils se rejoignent presque.
Depuis sa présentation en 1993, la reconstruction de Sangiran 31 faite par Tyler a été acceptée par la plupart de ses pairs. Comme la majorité des fossiles, il était fortement endommagé, mais avec une calotte crânienne quasi complète les risques d'erreur dans la reconstruction étaient limités.
Meganthropus III
Ce fossile n'a que des liens ténus avec Meganthropus palaeojavanicus. Il semble être la partie postérieure d'un crâne d'hominidé, mesurant environ 7 à 10 cm. Il a été décrit par Tyler en 1996, qui a trouvé que l'angle occipital du crâne entier devait être d'environ 120°, ce qui selon lui sortirait de la variabilité d'Homo erectus, celui-ci ayant un os occipital bien plus anguleux. Son interprétation du fragment de crâne a cependant été discutée par d'autres chercheurs, avec des doutes que le fragment soit bien la partie d'un crâne selon la vision de Tyler10.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce moulage intégral fort beau et fort rare, est une copie soignée en résine polyester.
Dimensions Long = 25 cm ; larg = 20 cm ; haut = 15 cm
Vendu avec son certificat d'authenticité et des documents pédagogiques.

Le prix du moulage du crane complet reconstruit par Tyler, livré en boite carton est de 325 €.

Pour une sécurité totale dans le transport, un coffret bois (BOX BOIS grand Crane) et capitonnage mousse peut lui etre adjoint ; Ce coffret peut servir de socle de présentation.

CLIQUER ICI pour ACQUERIR CE COFFRE BOIS BOX Grand Crâne.

Transport gratuit pour France métropolitaine seulement.
Pour Europe et PAYS du Monde se renseigner.   contact@paleoscope.com

Parcourir cette catégorie : CRANES humains