CRANE complet GIGANTOPITHEQUE blacki Reproduction

En stock
Expédition possible sous 2 jours

395,00 / Pack(s)
Le prix affiché est exempt de TVA et il comprend les frais de livraison.


CRÂNE de Gigantopithécus blacki reproduction du crâne complet d'après le reconstruction de G.S. KRANTZ.
Reconstruction du crâne de Gigantopithécus blacki, réalisée par le Professeur Grover Sanders Krantz.
Ici reproduction de cette reconstruction effectuée en résine acrylique.

C'est un tirage quasi exclusif qui est mis au marché, presque introuvable en version exacte.
C’est plus grand primate à avoir jamais vécu sur terre : le gigantopithèque, Gigantopithecus blacki, intrigue les paléontologues et enflamme l’imaginaire des cryptozoologues depuis sa découverte, il y a plus de 80 ans. Les premiers savent qu’il a arpenté le sud-est de l’Asie entre -2,2 millions d’années et -300 000 ans avant de s’éteindre, probablement mort de faim, incapable de satisfaire son énorme appétit végétarien quand la forêt s’est transformée en savane herbeuse. Les seconds voient en lui l’ancêtre du yéti tibétain, du yeren chinois et même du sasquatch nord américain, de l’autre côté du détroit de Bering. Mais ses fossiles sont rares.
Depuis 1935 et la trouvaille d’une dent deux fois plus grosse que celle d’un gorille chez un apothicaire chinois de Hong-Kong, les chercheurs n’ont retrouvé qu’une centaine de dents et quatre mandibules partielles, dans le sud de la Chine, au nord du Vietnam et en Thaïlande. Des mandibules trois fois plus grandes que celle d’un gorille mâle ! Pas de squelette, ni de crâne complet… une absence d’autant plus intrigante que beaucoup de fossiles d’autres espèces de singe ont été découvert dans la région… À croire que les restes du géant ont tristement et majoritairement fini broyés dans les échoppes de médecine traditionnelle chinoise, friande de "dents de dragons" et ossements anciens. "Les restes retrouvés sont clairement insuffisants pour dire si l'animal était bipède ou quadrupède ou même préciser ses proportions", souligne Hervé Bocherens bio-géologiste de l’Université de Tübingen (Allemagne), même si les scientifiques estiment qu’il pouvait mesurer entre 1,80 et près de 3 m, et peser de 200 à 500 kg. Faute de pouvoir dire à quoi il ressemblait exactement "certains le représentaient comme un orang-outan surdimensionné, ce qui est l'option choisie pour le roi Louie, le roi des singes qui kidnappe Mowgli dans le film Le livre de la jungle, précise le pr Hervé Bocherens, d’autres le dépeignaient comme un gorille géant de couleur noire. Le parti pris de Hergé, dans Tintin au Tibet, quand il a imaginé son yéti.
Une équipe de chercheurs chinois, allemands, espagnols et français dirigée par Frido Welker et Enrico Cappellini, de l’Université de Copenhague, a fini par trancher, démontrant qu’il s’agissait d’un cousin préhistorique des orangs-outans actuels.
les paléontologues ont découvert la trace du plus grand singe ayant jamais existé, le gigantopithèque Gigantopithecus blacki. Ce primate mesurait jusqu'à 2,50 mètres de hauteur et aurait pu atteindre 300 kilogrammes ! Il peuplait le Sud de l'actuelle Chine, jusqu'au Viêt Nam, au Pléistocène inférieur et moyen, entre 2,2 millions d'années et 800 000 ans. Nous récapitulerons ce que l'on sait de cette espèce après avoir reconstitué son environnement. Enfin, nous tenterons de répondre à une question qui taraude les spécialistes depuis une vingtaine années : les êtres humains ont-ils croisé la route des gigantopithèques ?
Ce primate mesurait jusqu'à 2,50 mètres de hauteur et aurait pu atteindre 300 kilogrammes ! Il peuplait le Sud de l'actuelle Chine, jusqu'au Viêt Nam,
Nous récapitulerons ce que l'on sait de cette espèce après avoir reconstitué son environnement. Enfin, nous tenterons de répondre à une question qui taraude les spécialistes depuis une vingtaine années : les êtres humains ont-ils croisé la route des gigantopithèques ?
Une faune atypique
À cette époque, la région était couverte d'une forêt tropicale. Parmi les animaux qui y vivaient, on trouve les formes anciennes de grands carnivores (des hyènes, des panthères, des chiens sauvages, des pandas et des félins à dents de sabre, tel Meganthereon) ainsi que de nombreux ongulés (des sangliers, des cerfs, des petits et grands bovidés, des rhinocéros, des éléphants, des chevaux, des tapirs et l'hippopotame Dicoryphochoerus).
Ce singe a été découvert en 1935, dans une pharmacie chinoise, où ses dents fossilisées étaient vendues comme remèdes sous le nom de « dents de dragon ». On sait aujourd'hui que ces dents appartiennent en réalité à un cousin de l'orang-outan, qui fait partie, comme lui, de la famille des Hominidés. Le gigantopithèque devait mesurer environ 3 mètres de haut et peser autour de 500 kg, soit bien plus que le gorille, le plus grand singe vivant actuellement. Comme lui, il était végétarien : il se nourrissait probablement de bambous et de fruits.
Le gigantopithèque a vécu à la même époque et dans le même environnement que l’Homo erectus et l'Homme de Pékin. Certains scientifiques pensent que l’Homo erectus pourrait être la cause de la disparition du gigantopithèque.
Deux espèces de gigantopithèques ont été découvertes à ce jour : Gigantopithecus blackii et Gigantopithecus bilaspurensis. Le mot « gigantopithèque » veut dire « singe géant ».
------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce moulage intégral fort beau est une copie soignée en résine polyester.
Dimensions Long = 35 cm ; larg = 29 cm ; haut = 32 cm
Vendu avec son certificat d'authenticité et des documents pédagogiques.
Le prix du moulage du crane complet livré en boite carton est de 395 €.
------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour une sécurité totale dans le transport, un coffret bois (BOX BOIS grand Crane) et capitonnage mousse peut lui etre adjoint ; Ce coffret peut servir de socle de présentation.

CLIQUER ICI pour ACQUERIR CE COFFRE BOIS BOX Grand Crâne.

Transport gratuit pour France métropolitaine seulement.
Pour Europe et PAYS du Monde se renseigner.   contact@paleoscope.com

 

Parcourir cette catégorie : CRANES humains